Le guide de la chaussure enfant
0 à 2 ans


Quand commencer à chausser Bébé et avec quelles chaussures ?

Bébé vient de naître et passe le plus clair de son temps allongé, la belle vie. Son pied est en plein développement, et ce jusqu’aux alentours de ses 6 mois : optez pour des modèles type chaussons ultra-souples et légers, sans semelle rigide, pour protéger ses petons du froid et chocs éventuels.


Bébé commence à ramper, ô joie. Ce n’est pas encore l’heure des grandes vadrouilles, mais la chaussure s’impose, avec le moins de contraintes possible dans sa découverte du mouvement. De la souplesse avant tout, à la maison avec des chaussons à semelle antidérapante - sécurité first ! -, à l’extérieur avec des bottillons à lacets ou scratchs, Bébé ayant cette amusante lubie : se déchausser.


Bébé se tient debout, chéri vite une photo ! Le plus important maintenant : bien soutenir sa cheville avec une tige montante, toujours souple pour l’aider à se relever et s'agripper à ce qui l’entoure.


Bébé se met à trotter, c’est le début de l’indépendance. On rigole, mais bien l’accompagner dans l’apprentissage de la marche avec la paire adéquate est évidemment on ne peut plus sérieux.

Anatomie d’une bonne chaussure « premiers pas » :

1. idéalement en cuir, plus respirant et moins allergisant
2. une tige montante pour un bon maintien
3. une semelle antidérapante et assez souple pour faciliter la lecture du sol et optimiser l'équilibre
4. des renforts à l’arrière pour maintenir le talon et à l’avant pour protéger les orteils
5. un bout rond et large pour permettre à Bébé de bouger ses orteils librement


Trouver la bonne pointure

Déjà, bien mesurer le pied de Bébé à l’aide du pédimètre Sarenza : idéalement debout, le talon calé à l’arrière et les orteils détendus. Si votre enfant est trop petit ou pas inspiré par le pédimètre (ça arrive), utilisez un mètre ruban pour mesurer la longueur de son pied, du talon jusqu’au bout du gros orteil, puis reportez-vous à
notre grille de pointures.

En bons parents consciencieux, vérifiez à l’essayage et pincez l’avant de la chaussure : le pied ne doit pas être recroquevillé et il doit y avoir un espace d’environ 1 cm entre le bout et la pointe de l’orteil.

Attention, une chaussure trop courte bloque l’évolution du pied de l’enfant. Trop grande, pas de stabilité : attendez qu’il grandisse avant de lui faire porter la paire offerte par Mamie choisie une pointure au-dessus par sécurité.


A quel rythme changer de chaussures ?

Entre 1 et 2 ans, un enfant change de pointure en moyenne tous les 2 mois. S’il est tentant de recycler les paires du grand frère par souci d’économie, l’empreinte laissée va déformer le maintien de la chaussure : à éviter !